Techniques

Il existe trois techniques de tir.


Le tir à L'apache 
Ce tir est pratiqué par tous les débutants avec un arc en bois d'initiation et des flèches en carbone. On utilise toute la flèche pour viser. Pour cela, l'archer amène l'encoche de la flèche jusqu'à son œil, et vise en alignant le fût de la flèche vers la cible.


Le tir Nature ou Tir Chasse
Cette technique de tir permet de tirer à de plus grandes distances que le tir à l'apache. On vise la cible avec la pointe.


Le tir à la suédoise 
Ce tir est pratiqué par les archers confirmés et permet de tirer aux distances olympiques de 18 mètres à 70 mètres.
Cette technique demande un arc beaucoup plus sophistiqué avec de nombreux équipements.


Photo - Footage FramePool 

 

1 La phase de placement

La séquence de tir 
Elle est constituée par l’ensemble de trois phases que l’archer doit réaliser pour tirer une flèche.


La position du corps possède une grande importance pour la stabilité du tireur. En effet, debout et immobile, l'homme est toujours à la recherche de son équilibre, donc instable. C'est cette instabilité qu'il importe avant tout de maîtriser, afin que le tir soit valable.

Le corps doit se trouver perpendiculaire à la cible les pieds placés de part et d’autre de la ligne de tir légèrement écartés.

L'encochage de la flèche a pour but de faire passer la flèche du carquois, à la fenêtre de l'arc.

La pointe de la flèche est dirigée vers la cible. L'encoche est présentée devant le repère d'encochage de la corde, puis, engagée dans ce dernier. Il faut s'assurer lors de cette phase, que le fût de la flèche soit correctement placé sur le repose-flèche. L'empennage de la flèche doit aussi être en bonne position par rapport à la fenêtre. 


2 La phase d'armement

La phase d'armement est destinée à tendre la corde de l'arc de manière à amener celle-ci au contact du visage. 
L'archer exerce une légère traction sur la corde, pour assurer un contact ferme entre la main d'arc et la poignée.

Une fois l'arc légèrement armé, il monte le bras d'arc pour effectuer une première visée en cible.


L’ancrage est la position de la main de corde, sous le menton lorsque l'allonge est à son maximum.
Suivant la morphologie du tireur les points de repère sont différents, ils permettent à l’archer de réaliser le même tir à chaque flèche.

• Le contact corde-menton 
• Le contact corde-nez

En effet, L'archer doit toujours avoir les mêmes sensations de placement et de pression, lors du contact de la corde et de l'index avec le visage. L'ancrage avant est représenté par le viseur. Ce dernier doit arriver au centre de la cible, en même temps que l'on prend l'ancrage arrière.

 

3 La phase d’échappement

La continuation du geste - Il s'agit pour l'archer de maintenir l'opposition des forces, tout en augmentant la force de traction qui va permettre le passage du clicker.

La fin du geste - C’est la rupture brutale de tension qui a pour effet de projeter le coude du bras de corde, vers l'arrière. La main de corde est relâchée, entraînée elle aussi, vers l'arrière. Le coude doit ensuite retomber. 



Photo - Crédit Doug Mills


Au moment du signal auditif donné par le clicker, l'ouverture des doigts de corde intervient automatiquement.

Notons que pendant toute cette phase, la concentration visuelle augmente, jusqu'à ce que la flèche soit dans la cible. D'autre part, la position de l'axe horizontal du corps ne subit aucune modification, jusqu'à l'arrivée de la flèche en cible.

Bessan adultes >album

Choix de l'arc

• Déterminer son œil directeur est important pour l’achat de votre arc, suivre ce petit test pour choisir le sens de poignée :

pointer votre index bras tendu sur un repère situé à 3m les deux yeux ouverts, fermez alternativement l’œil droit et l’œil gauche, celui qui a dirigé votre index sur le repère visé est votre œil directeur. Pour la puissance et la taille de l’arc faites vous conseiller par votre entraîneur.

Détails

Disciplines

• Discipline Olympique le tir à l’arc a été inscrit au programme des Jeux en 1900 pour la première fois, puis en 1908 et 1920, mais il a fallu attendre 52 ans avant qu’il devienne sport olympique.

Le FITA STAR les hommes tirent à 90, 70, 50 et 30 mètres et les femmes tirent à 70, 60, 50, et 30 mètres. Jusqu'en 1984, cette épreuve était celle retenue aux jeux olympiques.

Détails

Histoire

• Tout au long de l’histoire, l’arc est utilisé comme arme de chasse et de guerre.

Mais c’est au Moyen Age que certaines pratiques actuelles du tir à l’arc trouvent leurs racines.
De nos jours, de nombreux clubs sportifs de tir à l’arc existent, certains sont appelés Compagnie d’arc en souvenir des anciennes compagnies du Moyen Age.

Détails