L'histoire et traditions

Les premiers témoignages de l’utilisation de l’arc datent de 10 000 ans avant notre ère Néanmoins, l’arc est une arme probablement plus ancienne mais en l’absence de fossilisation, les matériaux essentiellement organiques qui le composaient n’ont pu parvenir jusqu’à nous.


La plupart des auteurs s’accordent pour dater son apparition à la fin du paléolithique, soit il y a 20 000 ans avant J.C.

A une époque où la survie reste la principale préoccupation l’arc permet d’élargir les possibilités de chasse. Il autorise l’affût et ne nécessite pas une prise d’élan ou de large mouvement qui pourrait signaler la présence du chasseur au gibier.

Photo - HistoriaGame 

Tout au long de l’histoire, l’arc est utilisé comme arme de chasse et de guerre. Mais c’est au Moyen Age que certaines pratiques actuelles du tir à l’arc trouvent leurs racines. De nos jours, de nombreux clubs sportifs de tir à l’arc existent, certains sont appelés Compagnie d’arc en souvenir des anciennes compagnies du Moyen Age.

Les traditions de l’archerie, essentiellement orales se sont perpétuées à travers les âges et les tireurs doivent encore prêter serment avant d’obtenir le titre de « chevalier » de la compagnie.

Le Tir à l’Arc est une discipline qui a su allier histoire et modernité, et gérer à la fois les traditions et les évolutions d’un sport de haute technologie.



Le salut

La première des traditions consiste à saluer l'assistance avant de lâcher sa première flèche en disant "Archers, je vous salue" ce à quoi, les autres archers répondent par " salut ! ". Même s'il est seul, le tireur se doit de saluer.


Tir du Roy 
le Tir du Roy est un concours annuel interne à chaque compagnie où les participants tirent chacun leur tour sur un oiseau en bois et placé sur une cible à une distance de 50 mètres.


L'ordre de tir est fixé de la façon suivante : tire en premier le Roy de l'année précédente, qui a confectionné l'oiseau dont on va se servir, les autres étant placés par tirage au sort. La première personne à atteindre l'oiseau est déclarée Roy ou Reine de l'année, à condition que l'oiseau soit bien marqué, ce que va immédiatement vérifier le capitaine ou un autre officier alors que l'archer reste au pas de tir. 
Si le coup est déclaré valable le nouveau Roy de la compagnie reçoit une écharpe rouge et une timbale en argent.

Si une même personne décroche le titre de Roy trois années consécutives dans la même compagnie, elle est alors nommée Empereur, se voit remettre une écharpe verte, et gardera le titre toute sa vie, ainsi que ses prérogatives, qui sont les mêmes que celle du Roy.


Photo - wikipedia arc long anglais


La Saint Sébastien

Fête le 20 janvier

• Saint Sébastien est le patron des archers, des marchands de ferraille et des confréries de charité. Dans certaines compagnies se trouve un "tronc de Saint Sébastien" où chaque archer condamné symboliquement pour des motifs tels que proférer des grossièretés sur le pas de tir, ne pas saluer avant de lancer sa première flèche ou oublier un objet quelconque dans les locaux de la compagnie verse la somme correspondant à son amende.


La Confrérie de Saint Sébastien est la gardienne des reliques du saint patron des archers, conservées à l'abbaye Saint Médard à Soissons.

A Rome, l'armée comptait de nombreuses compagnies d'archers. L'une de ces centuries était commandée par un officier de la région Narbonnaise : Sébastien, né aux alentours de l'an 260 à Narbonne. Cela se passait dans les années 280 sous l'empereur Dioclétien.

Converti au christianisme, Sébastien fut sommé d'abjurer sa foi, ce qu'il refusa et fut alors condamné à mort. La sentence prononça sa condamnation à mort, transpercé par les flèches de ses propres soldats.

Ceux-ci, néanmoins bienveillants, prirent soin de ne viser que les parties non vitales. Notre Saint Martyr fut recueilli par Irène, veuve de Saint Catulle. Guéri de ses blessures, il alla trouver l'empereur afin de lui reprocher sa conception de sa tolérance religieuse.

Dioclétien le fit alors exécuter. Cela s'est passé le 20 janvier 290. Une matrone romaine chrétienne retrouva le corps et le fit enterrer dans les catacombes sur la via Appia.

L'évêque de Soisson, six cents ans plus tard, arma Chevaliers les archers de la compagnie de Soissons et les chargea de rapporter les reliques de Saint Sébastien dans son diocèse.

On attribue à Sébastien plusieurs guérisons miraculeuses. Ainsi naquit la Chevalerie de l'arc et Saint Sébastien devint patron des archers.

 

Photo - Saint Sébastien I Une évolution Symbolique

Acherie au Moyen-age de Thierry Ferrier >pdf

Techniques

• Il existe trois techniques de tir.
Le tir à L'apache.
Ce tir est pratiqué par tous les débutants avec un arc en bois d'initiation et des flèches en carbone.

On utilise toute la flèche pour viser. L'archer amène l'encoche de la flèche jusqu'à son œil, et vise en alignant le fût de la flèche vers la cible.

Détails

Disciplines

• Discipline Olympique le tir à l’arc a été inscrit au programme des Jeux en 1900 pour la première fois, puis en 1908 et 1920, mais il a fallu attendre 52 ans avant qu’il devienne sport olympique.

Le FITA STAR les hommes tirent à 90, 70, 50 et 30 mètres et les femmes tirent à 70, 60, 50, et 30 mètres. Jusqu'en 1984, cette épreuve était celle retenue aux jeux olympiques.

Détails

Choix de l'arc

• Déterminer son œil directeur est important pour l’achat de votre arc, suivre ce petit test pour choisir le sens de poignée :

pointer votre index bras tendu sur un repère situé à 3m les deux yeux ouverts, fermez alternativement l’œil droit et l’œil gauche, celui qui a dirigé votre index sur le repère visé est votre œil directeur. Pour la puissance et la taille de l’arc faites vous conseiller par votre entraîneur.

Détails